Quand faut-il changer ses chaussures de running ?

Comme tout, tes chaussures de running ont une date d’expiration. En les utilisant plusieurs fois par semaines pendant plusieurs mois, l’amorti et la qualité du mesh vont fatiguer. Dois-tu attendre de voir l’usure pour changer tes chaussures ? Y a-t-il un kilométrage à partir duquel il est recommandé de changer sous peine de se blesser ?

Tu tournes avec tes chaussures depuis quelques mois. Tu te sens bien dedans, elles sont confortables, presque douillettes, au point de les comparer à des chaussons. Au fil des kilomètres, tu as développé une relation d’amour avec tes running…

Cependant, tu ressens depuis quelques sorties des gènes, peut-être au niveau des genoux ? des hanches ? Et puis tu te rends bien compte, elles commencent à fatiguer : la semelle est presque plate et certaines coutures ont déjà peut-être même sauté ?!

Si c’est le cas, il est certainement temps de changer !

Pourquoi changer ses chaussures ?

Si tu conçois mettre entre 130 et 180€ dans tes running pour la qualité de l’amorti, son maintien ou son dynamisme sur piste et qu’au final, tu te retrouves avec des shoes toutes pourries, c’est un peu la loose non ?

Même si tu as l’habitude de bien rentabiliser l’achat de ton matériel, si tu continues à utiliser des chaussures usées, tu prends le risque de perdre en fiabilité (qualité des appuis) et finalement en performance – surtout si tu te blesses.

J’ai moi même un peu traîné avant de changer mes premières chaussures de running. J’avais fait mon tout premier semi-marathon avec, j’y étais attachée ! 

Après +600 km, j’avais commencé à avoir des douleurs atroces aux tibias à chacune de mes sorties. Au début je me suis posée plein de questions : Est-ce que ma foulée à changé ? Est-ce que je ne bois pas assez ? Suis-je en surentraînement ? Mais non, il a suffit que je change mes chaussures pour que mes douleurs disparaissent du jour au lendemain.

Bon, pas la peine de faire de raccourcis, ce n’est pas parce que tu as mal quelque part que tes chaussures sont foutues. Quoi que… ça peut être une bonne excuse au moment des soldes ?

Quand faut-il changer ses chaussures de running ?

L’usure de nos chaussures doit-elle est estimée à partir d’un kilométrage ? d’un certain nombre de sortie ? à l’usure de la semelle ? au feeling ?

Une durée de vie variable

On entend souvent dire par les équipementiers qu’il est recommandé de changer de chaussures de running tous les 400 à 500 km. Doit-on leur faire confiance, sachant que la plupart se basent sur leurs propres tests pour communiquer sur la durée de vie de leurs chaussures ?

Peut-être pas… d’après l’étude d’Ewald M Hennig, les tests réalisées en labo par les équipementiers ne refléteraient pas ce qu’il se passe réellement sur le terrain lorsque nous courrons.

Ce qu’on sait en revanche, c’est que depuis les années 2000, la qualité des matériaux utilisés dans les semelles de nos chaussures a considérablement progressé, augmentant ainsi leur durée de vie moyenne à 800 km, voir même jusqu’a 1000km.

Aujourd’hui, aucune étude indépendante ne se prononce sur UNE duré de vie limite. Finalement, il n’y a pas UNE date d’expiration mais DES dates d’expiration qui dépendent de différents paramètres :

  • poids du coureur
  • technique de course
  • type de terrain
  • fréquence de tes sorties
  • modèle de chaussure

Capacité d’absorption et risque de blessures

Une étude menée en 1985 sur l’évolution de la capacité d’absorption des chaussures de course à pied indique qu’entre 400 et 800 km, les chaussures ont conservé moins de 60% de leur capacité initiale d’absorption des chocs.

En revanche, même si la capacité d’absorption diminue, l‘étude ne fait pas mention d’une augmentation des risques de blessures au delà des 400 à 800 km. A contrario, une étude menée en 2013 par Bates, conclu que la perte d’amorti favoriserai un meilleur contrôle du pied. L’instabilité étant responsable de la moité des blessures liées à la course à pied !

« The results also suggest that these changes are not totally deleterious since foot control seems to improve as cushioning is lost and foot control accounts for at least half of running shoe related injuries. »

On peut clairement se poser la question de l’intérêt de la course aux matériaux innovants pour rajouter de l’amorti à gogo ! Mais c’est une autre question (qu’on abordera peut-être dans un prochain article ?).

Conclusion

Alors, y’a-t-il un risque à courir plus de 500 km avec tes chaussures ? Pas forcément. A mon avis, au lieu de se baser sur des kilométrages moyens (400, 500, 600 km), il faut plutôt être attentif(ve) aux signes d’usure qui peuvent affecter ta foulée :

  • semelle de plus en plus lisse.
  • trous dans le mesh.
  • affaissement général de la chaussure.

C’est lorsque ta foulée est modifiée que tes articulations, tendons ou muscles risquent de trinquer. Notre corps est extrêmement résilient, mais il n’est pas invulnérable ! Surtout quand on sait que chaque pied reçoit environ 70 tonnes de pression par kilomètres durant une course !

Astuces :

Pour anticiper le changement de tes chaussures, tu peux suivre les kilomètres effectués avec ta ou tes paires de running en utilisant une application (strava, garmin connect, movscount).

A chaque sortie, l’application comptabilisera le nombre de kilomètres pour chaque chaussure ! Strava a même une petite fonctionnalité qui te permet d’être alerté(e) à partir d’un certain kilométrage !

Enfin, pour ralentir le processus de vieillissement de tes chaussures, il faudrait :

  • utiliser tes running SEULEMENT pendant tes sorties de running.
  • ne pas les mettre à la machine à laver.
  • éviter de les stocker dans un endroit humide.

Et toi, quand est-ce que tu te décides à changer tes chaussures de running ? Tous les 400, 500, 600 km ? Dès qu’un nouveau modèle sort (:P) ? Quand tes orteils prennent l’air ?


Autres articles qui pourraient vous intéresser :

J’ai testé le jeûne intermittent : mon bilan et avis
10 bienfaits et avantages du running
Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}