Ostéopathie et course à pied : le duo gagnant !

Quand on commence à pratiquer du sport régulièrement, il est inévitable de porter une attention particulière à son équipement : baskets, vêtements…
Et puis avec le temps on se rend compte qu’il est important aussi de s’entourer de professionnels qui pourront prendre soin de notre corps pour prévenir ou guérir : kiné, médecin du sport, nutritionniste, ostéopathe…

J’ai fait ma première visite chez un ostéopathe il n’y a pas très longtemps et je me suis bien rendue compte de l’intérêt que cela pouvait avoir pour ma pratique en course à pied !

Pour être certaine de vous en parler du mieux possible, nous avons travaillé à 4 mains sur cet article avec Etienne Bulidon, ostéopathe sur Lyon. Il propose aussi des vidéos, conseils santé, sur son compte instagram et des séminaires/ conférences pour partager son expérience. Je vous invite à aller y faire un tour car il y a des exercices simples à refaire à la maison.

Comme c’est toujours plus simple de prendre un exemple pour expliquer, nous avons profité de ma blessure au tendon d’Achille pour vous montrer un petit peu tout ça !

L’ostéopathie c’est quoi ?

C’est une méthode manuelle de «soins» qui prend en compte le patient dans sa globalité et va travailler sur l’ensemble de son organisme (articulations, muscles, tendons…). Il va travailler sur l’équilibre du corps et les pertes de mobilités.

Pour illustrer mon propos, je vais vous poser une question : quel est le point commun entre une voiture, une cheminée et votre corps ?? (Le Père Fouras s’est emparé de mon corps!) = Il est nécessaire de les entretenir pour éviter un dysfonctionnement !

La garagiste va s’occuper de votre voiture, le ramoneur de votre cheminée et il faut quelqu’un pour s’occuper de votre corps.
C’est principalement vous qui allez remplir ce rôle par un sommeil de qualité, une alimentation saine et adaptée et de l’exercice.

Mais vous pouvez aussi avoir d’autres personnes pour vous aider à entretenir votre machine qu’est le corps, une sorte de garagiste pour le corps humain ! Et l’une de ces personnes est : l’ostéopathe !

Ostéopathie et course à pied

La course à pied est un sport traumatisant qui va entrainer des micro-traumatismes à force de répétions des chocs sur le sol. C’est cela qui va se traduire par des tensions à la fois musculaires et articulaires qui, si elles ne sont pas traitées, peuvent conduite à des blessures (tendinite, périostite, TFL…).

C’est pourquoi l’ostéopathie est intéressante à la fois en prévention pour conserver une bonne mobilité du corps, avant un gros objectif ou après pour récupérer et en curatif lorsque vous ressentez des douleurs.

Pour se rendre compte du travail que peut faire l’ostéo sur le sportif, on a décidé avec Etienne de me prendre comme cobaye ! Ma tendinopathie au tendon d’Achille servira au moins à quelque chose !

Pourquoi mon tendon a crié STOP ?

Pour reprendre depuis le début, je m’entraîne depuis plusieurs semaines/mois en suivant un plan assez intense avec des objectifs au fur et à mesure de l’année. A côté de la course à pied je fais de la natation, du vélo, du renforcement musculaire.

J’ai dernièrement changé mes baskets pour un modèle avec moins de drop (différence de hauteur entre l’arrière et l’avant de la chaussure) et qui sollicite donc plus le tendon d’Achille. Je n’ai pas bien respecté la transition en alternant mon ancienne paire avec la nouvelle pour habituer mon pied et j’ai fait des sorties assez longues.

Lorsque le drop est assez conséquent le tendon d’Achille est «raccourci» et donc les tensions sont moindres. Par contre en le diminuant il y a une augmentation des tensions dans le tendon qui peut conduire à la blessure, si c’est trop brutal.

Si on ajoute à cela de la course en quantité importante et un peu de fatigue, le tendon n’a pas vraiment le temps de comprendre ce qui se passe et de s’adapter. S’il pouvait parler je pense qu’il m’aurait dit :
« Pourquoi est-ce que tu m’imposes autant de tensions Elise !? »
En réaction, comme tout tissu avec une surcharge de «tensions » il s’est enflammé. Et qui dit inflammation dit début de tendinopathie !

Comme vous le savez la course à pied impose au corps de nombreuses contraintes mécaniques, en lien avec les chocs que représente chaque appui au sol.

Pour résumer, notre corps est un peu comme l’intérieur d’une montre : une mécanique ultra complexe de roues dentées, potentiellement deréglable par le moindre blocage ou changement de vitesse d’une de ces petites roues.
Ici mon tendon n’a pas apprécié le petit dérèglement représenté pas un changement brutal de chaussure et me l’a fait savoir !

Et comment l’ostéo peut m’aider à soigner ça ?

En complément d’une visite chez le médecin du sport, l’ostéo peut aider à soigner une blessure.

Chaque ostéopathe travaille à sa façon, mais le but des consultations reste le même : redonner de la mobilité aux zones qui bloquent.

Dans le cas de la tendinopathie il va permettre de détendre le système musculaire et donc réduire les tensions et peut également travailler sur la posture. En redonnant de la mobilité au corps il va diminuer les symptômes sans avoir forcément à manipuler la zone inflammatoire.

Il m’a posé quelques questions :

  • « Comment va ton tendon Elise ? »
  • « C’est encore douloureux mais j’ai remarqué que depuis deux, trois jours mon mollet aussi est un peu contracté depuis ma douleur au tendon »
  • « Oui c’est normal tu as un nœud musculaire en plein milieu du mollet. »

Cela s’explique par le fait que le muscle du mollet et raccroché au talon par le tendon d’Achille.

Donc déjà mon tendon me saoule mais en plus il emporte le mollet avec lui dans sa chute ! Il faut donc travailler dessus pour soulager l’ensemble tendon-mollet.

Par différentes techniques l’ostéopathe va «dénouer» le blocage du mollet. Le muscle ainsi que l’ensemble des fascias (pour faire très simple ce sont des bandes fibreuses qui assurent la continuité tissulaire dans l’organisme) de la chaîne postérieure seront ainsi soulagés par cette libération. Les ischios en continuité directe avec le mollet, profiterons aussi de la manipulation et seront dans de meilleures conditions pour les prochaines courses.

L’ostéo va donc soulager mon début de tendinite en libérant les blocages articulaires/tissulaires et ainsi diminuer les tensions sur mon tendon.
Il peut aussi agir sur une meilleure récupération en agissant sur la zone enflammée pour mieux la vasculariser et permettre une guérison plus durable.
Après le passage chez l’ostéopathe les muscles et tendons sont de nouveaux libres de toute tension parasite. Il faudra donc laisser un temps au corps pour s’adapter à cette nouvelle organisation tissulaire, d’où les 48h de repos après la séance.

Quelques conseils généraux pour la course à pied

Le corps aime le mouvement et adore la stimulation que représente le running MAIS c’est un sport où l’on fait presque toujours les mêmes mouvements, dans les mêmes axes. Or le corps est fait pour bouge dans tous les sens !

Ma routine « métro-ordi-running » ne peut pas plaire à mes tendons sur le long terme, surtout si je le sur-sollicite par des entraînements intenses et un changement de matériel soudain. C’est pour ça qu’il m’a dit STOP !

C’est pourquoi il est conseillé, pour entretenir de bonnes relations avec votre corps de combiner course à pied avec d’autres sports comme le yoga, Pilates… qui font travailler les articulations dans tous les sens !

C’est également une bonne chose de pratiquer des activités complémentaires, si possible portée, comme la natation, le vélo pour faire subir des stimulations différentes au corps. Vous pouvez relire mon article à ce sujet pour en savoir plus.

Et pour conclure…

Le quotidien et les sorties running sont autant d’occasion de nous créer des tensions et des blocages. Le corps est intelligent et il s’adapte plutôt bien pour compenser les blocages et éviter qu’ils deviennent symptomatiques sur le long terme.

MAIS il est important de l’entretenir et de le rééquilibrer en consultant un ostéopathe tous les 6 mois en prévention. Cela évitera des soucis comme les tendinites et autres blessures typiques du coureur.

L’ostéopathie reste une des nombreuses façons de prendre soin de son corps.
Le reste dépend de vous avec une bonne alimentation, un sommeil de qualité et des entraînements justement dosés !


Autres articles qui pourraient vous intéresser :

Comment bien récupérer après une sortie longue ?
J’ai testé (et adopté) la cryothérapie
Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}